Cannondale Synapse Hi Mod Sram red : 1ère impressions

27062011

dscn4122.jpg

 

Je l’ai attendu pendant 3 longs mois, le voilà enfin ce Cannondale Synapse. Après une petite frayeur de réglage sur le dérailleur avant, je pouvais enfin enfourcher le bébé.

Ce qui marque tout de suite, c’est la légèreté de l’engin : moins de 7 kg.

Une fois assis sur la selle, une sensation de confort s’installe immédiatement. Dès les premiers coups de pédales, on ressent une très grande souplesse de l’ensemble.

Pour son baptême, j’ai amené le Cannondale sur des terrains pentus pour le comparer à son aîné, le Gitane Définitive dream on.

Sur des pentes de 10%, la différence est incroyable. Le passage de développements en 39 x 25 à 36 x 26 à 30, change complètement la donne, surtout pour un coureur peu puissant mais avec une bonne cardio comme moi.

Sur une sortie longue (182 km) dans le Beaujolais, j’ai pu passer des cols difficiles alors que j’étais dans le dur avec une bien plus grande facilité qu’avec ma monture précédente.

Au final, ces premières sorties m’ont plus que conforté dans mon choix. Je cherchais un vélo polyvalent, très à l’aise dans les bosses, je suis entièrement satisfait.




Half Iron de Doussard 2011 : 2ème course de prépa pour Francfort

5062011

2ème course en 2 semaines.

J’achève 2 semaines de vacances très sportives. En ce dimanche matin je ressens que mon corps est un peu fatigué malgré une très bonne nuit de sommeil (9h).

Nous partons à 8h avec mon co-voitureur Asvelien du jour, Yoman1, et Marc alias Chubaka.

Les inquiétudes portent principalement sur la météo qui s’annonce très orageuse. Cette donnée me fait définitivement changer mes plans de course. Je pars dans l’idée de faire le vélo au seuil plutôt qu’en rythme IM. Plusieurs de mes collègues de club m’ont vivement encouragé à procéder de la sorte. Avec le volume que je me suis avalé ces 2 dernières semaines, je ne sais pas dans quel état je suis susceptible de ressortir mais la route est encore longue pour Francfort et comme je n’ai plus de compétition avant 3 semaines, il y aura du temps pour la récup.

Après 1h de route, je me sens vraiment naze et je regrette méchamment les 2h de bike et la natation de la veille…

Arrivée à Doussard, nous découvrons un parc à vélo très serré, avec interdiction d’installer un sac!!! Quel bordel.

L’eau du lac est annoncée à 19°C donc je mets la combi.

Pour le départ je me place sur l’extrême droite pour pouvoir faire une natation tranquille et non violente.

11h30, départ lancé.

Je note très vite que le peloton s’oriente mal. Tant mieux ca m’a laissé bcp de place pour nager. Je nage souple en 3 temps.

Je sors de l’eau après 28′.

J’attaque alors la pire T1 depuis que je fais du tri. J’hésite sur la tenue à mettre. En effet, il commence à pleuvoir de grosses gouttes sur le parc. J’opte pour le coup-vent sans manche et les manchettes. Par contre, je bloque sur l’enfilage des manchettes. La montre gêne. Je l’installe donc sur le guidon. Je repars après 5’47″. Sur le coup je m’en fous mais je le regretterais vraiment à la fin…

dscn4045.jpg
Je pars dans l’idée de faire un vélo à 80%. Je cherche donc à ne pas dépasser les 160 puls/min.

dscn4049.jpg
Nous partons sur qq km sur les bords du Lac d’Annecy. Un régal pour les yeux. On attaque ensuite le col de Blufy, inédit sur l’épreuve. Eh ben ca grimpe fort!!! Je m’attendais pas à qq chose de si dur… Ensuite passage dans la vallée puis montée du col des Marais. On croise les premiers qui descendent comme des avions!!! Lionel qui est juste devant moi semble avoir déjà creusé un petit écart. En haut du col, nous effectuons un demi-tour. Retour dans la vallée. On bifurque ensuite pour un passage bien casse-pattes avec bcp de faux-plats montants et de relances. Je me fais doubler de partout. Je perds un ravito bêtement dans une descente. Je commence à en avoir marre du vélo. Sur la fin, le long du lac je me prends la tête avec un groupe de drafteurs dont l’un se permet même de balancer ses gels sur la route.

Retour au parc. T2 que je juge correct en 1’45″.

dscn4058.jpg

dscn4059.jpg
Je pars sur les 20 km CAP avec des jambes aussi souples qu’à Bourg. Sur le depart, j’ai 2 bonshommes devant moi. Alors que je veux en passer un sur le passage d’un petit pont, je dérape et me ramasse lamentablement par terre. Qq éraflures, rien de méchant. Je repars un peu énervé.

dscn4061.jpg
J’attaque un peu fort. Un oeil au cardio : je suis à 185 puls/min! Du calme! Je me force à redescendre à 170 puls/min et je m’y tiendrai autant que possible (pas facile avec le dénivelé). Sur le premier tour, je mange qq ravitos de l’orga et bois du coca. No soucy. Sur le 1er ravito de la 2ème boucle, je mange un truc aux figues et un liquide dégueux. Ca me filera la gerbe pdt 5 km… Heureusement ca passera. La 2ème boucle va bientôt s’achever et j’appercois dans la descente 2 tenues de l’ASVEL : celle le Lionel, mon co voitureur, et le Belge arrivé à vélo le matin!! Je passe Lionel mais alors que j’arrive à 30 m du Belge, celui-ci se retourne et me sors « Ah non pas toi!! Casse-toi tu p…! » et me place un démarrage de fou auquel je ne réponds pas. Il va peut-être craqué… Il reste 2 km. Eh bien non il ne craquera pas! La légende belge continue emoticone.

dscn4070.jpg
Comme à Bourg, je suis un peu halluciné par mon chrono CAP : 1h18′!! Je cours moins qu’avant et je suis plus fort… A croire que pour courir vite, il faut rouler bcp…

Les résultats et stats complets

Classement général : 4h38’14″, 159 puls/min en moy. (max 189 en CAP), 67ème/378 participants;

Natation (1,9 km) : 28’01″ , 155 puls/min en moy. (max 166), 103/378 (clmt après la T1);

T1 : 5’47″;

Vélo (90 km) : 2h44’22″, 32 km/h de moy., 154 puls/min en moy. (max 174), 154/378 ;

T2 : 1’45″;

CAP (20 km) : 1h18’09″, 174 puls/min en moy. (max 189), 14/378.

 







taourirtigerclub |
EPS à St François de Sales |
Clairobscur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FC GLONVILLE
| Grenoble, Bastille, Rachais...
| E S Tirepied football saiso...