Triathlon CD d’Annecy 2011

3 07 2011

Je courais aujourd’hui ma dernière course de préparation en vue de l’Ironman de Francfort. J’avais inscrit cette épreuve à mon calendrier suite aux retards de livraison de mon vélo. Je souhaitais courir au moins une épreuve avec ma nouvelle monture avant le rendez-vous du 24 juillet. J’arrive à Annecy fatigué de la fin de la préparation Ironman. Les km de vélo alignés depuis le début de l’année commencent à me marquer. La veille j’avais parcouru environ 140 km. A Doussard, qq semaines auparavant, j’étais aussi arrivé un peu vanné mais ca avait pas trop mal fonctionné.
Aujourd’hui j’étais toutefois pas autant optimiste car au moment où je me positionne sur la ligne je tiens vraiment pas la pêche.
L’idée est de faire une natation pas trop violente, à l’écart de la masse puis de faire une T1 normale, c’est à dire avec chaussures de tri sur le vélo puis de voir ce que donne ce Cannondale Synapse vaut en compétition.
Le départ est lancé. Je pars bien à droite. Le troupeau de plus de 900 pingouins suit un kayak qui part trop à gauche. Du coup je suis pépère jusqu’à la première bouée. Une légère bousculade et je repars vers la bouée 2. Au passage de cette bouée je commets une erreur de parcours, que je n’aurais pas commise si j’avais écouté le briefing… Au passage de la bouée 2 je tire direct vers le pont des Amours. Erreur, il y a une bouée à passer avant. Arf, je retire vers la gauche puis je peux enfin tirer vers le fameux pont au passage de la bouée 3. Avant l’entrée dans le canal, nous rattrapons certaines féminines parties 10 minutes avant. Je tiens la corde dans le canal. Ca se passe sans problème, contrairement à l’an dernier, même si j’ai eu bcp de mal à sortir de l’eau.
La T1 : ce coup ci je suis bien décidé à ne pas y passer ma vie. J’arrive à ma place. Combinaison enlevée en un temps record, j’enfile le dossard, lunettes et casque et zou c’est parti! Je saute sur le vélo et enfile direct les chaussures fixées aux pédales. On m’annonçait la grosse gamelle, surtout sans l’avoir essayé auparavant mais ca s’est passé parfaitement.
Me voilà parti sur le parcours vélo. Les 4 premiers km se font dans la ville. Je suis allongé sur le prolongateur à 40 km/h.

ve769loannecyx.jpg
Arrive alors le pied du col de Leschaux, 12 km à 3-4 %.  Les jambes sont bien et je monte sur le prolongateur. Je remonte du monde… Oui, oui! Je remonte du monde à vélo!! Et pas un coureur, mais des grappes entières. On m’annonce autour de la 40ème place en haut du col! Je suis très surpris.
La suite du parcours est beaucoup plus pénible. Les pentes sont bcp plus raides mais là encore le Cannondale fait merveille. Ca grimpe tout seul.
Avant la grande bascule, je reviens sur Manu, dont la réputation de rouleur n’est plus à faire. 2ème grosse surprise. La 3ème arrivera dans la dernière montée qui aura succédé à une descente périlleuse, menée très prudemment, surtout après la chaleur que je m’y étais faite y a 2 ans. Dans cette dernière montée, je reviens sur Emeric, qui en me voyant, semble tout aussi surpris que moi! Dans la descente du col de Leschaux je perds l’un de mes supports en mousse de prolongateurs. Je reste concentré. Je reviens à qq dizaines de mètres d’Emeric au moment du retour au parc. Que va t il me rester après ce vélo très costaud?

ve769loannecy3.jpg
T2 : J’enfile les runnings et me lance. Très vite j’ai un point de côté très dur sous les côtes droites. Aie, j’ai du mal à respirer et donc à lâcher les chevaux. Sur la première boucle je gère donc ma respiration pour tâcher de faire passer le point. Je suis un triathlète de Valence qui a une bonne foulée presque jusqu’à la fin de la première boucle, moment où le point décide de s’estomper. Je peux donc embrayer et voir si y a un espoir de revenir sur Emeric. Je réalise très vite que c’est impossible. Il est dans une allure bien supérieure à la mienne.

capannecy4.jpg
Je gère donc mon arrivée et franchit la ligne pas si entamé que ca dans le chrono hallucinant de 2h22, soit 9 minutes de mieux qu’il y a 2 ans!

arrive769eannecy.jpg

Il est évident que le nouveau vélo équipé de son prolongateur ont grandement contribué à cette progression. Il semble aussi que la prépa ait porté ses fruits.
Cette course fut donc ma course la plus aboutie depuis que je me suis lancé dans le triathlon. Je retiens de cette course que la T1 et le vélo peuvent être autre chose que des gouffres chronométriques.

Les résultats officiels et le parcours GPS

http://connect.garmin.com/activity/96553034

Classement général : 2h22’40″, 28ème/883 classés, 169 puls/min (max 191);

Natation (1500 m) : 23’36″, 76/883, 158 puls/min (max 175);

T1 : 1’50″, 106/883;

Col de Leschaux : 34’33″, 17/883;

Vélo (42 km, 900 m D+) : 1h18’45″, 32/883, 167 puls/min (max 182), 32 km/h de moy.;

T2 : 53″, 104/883;

CAP (10 km) : 37’38″, 16/883, 181 puls/min (max 191).


Actions

Informations



3 réponses à “Triathlon CD d’Annecy 2011”

  1. 3 07 2011
    Raph Moussambani (22:00:32) :

    Bravo Jean-Marc, c’est énorme !!!

    Ça promet pour Francfort.

    Je veux pas donner de conseils à un mec qui fait 28 à Annecy mais ton point vient sûrement de la position aéro. J’ai trouvé une parade qui vaut ce qu’elle vaut mais quand j’attaque la càp, je cours un peu en avant les premières minutes…comme ça s’est passé dans l’évolution de l’espèce humaine, on se relève doucement en quelque sorte ;-) ))

    Encore bravo et à dans 3 semaines en Teutonie

    Raph

    Répondre

  2. 3 07 2011
    jmbomablog (22:05:26) :

    Merci Raph ;-)
    Je tâcherais de m’en souvenir car à Francfort on va y passer du temps sur le prolongateur.

    JMB

    Répondre

  3. 3 07 2011
    Patrice (23:03:33) :

    Bravo tonton, je suis vraiment impressionné par les progrès réalisés!
    vivement Francfort!

    Répondre

Laisser un commentaire




taourirtigerclub |
EPS à St François de Sales |
Clairobscur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FC GLONVILLE
| Grenoble, Bastille, Rachais...
| E S Tirepied football saiso...